Naturopathie

La Naturopathie – origines, principes et fondements

La Naturopathie n’est pas une médecine nouvelle puis qu’elle puise ses racines dans l’antiquité, depuis Sumer, les Esséniens et dans les médecines ayurvédiques en Inde ainsi qu’en Chine.

Alors après avoir défini ce qu’est la Naturopathie dans « La Naturopathie, c’est quoi ?, voici un article sur les origines, les principes et les fondements.

Je suis sûr qu’après ça vous serez incollable sur le sujet 🙂 !

Des origines Hippocratiques

On la retrouve surtout chez Hippocrate (460 – 370 avant JC), un grand médecin grec du siècle de Périclès, considéré comme « le père de la médecine », qui prônait déjà la diététique associée aux quatres éléments et à la théorie des humeurs (liquides du corps – sang, lymphe, liquide intra et extra-cellulaires) qui constituent le corps humain.

Hippocrate appliquait ainsi les lois de la nature et de la physiologie pour révéler à chacun « son médecin intérieur », c’est-à-dire des processus naturels de régénérescence propre à chacun voire d’auto-guérison.

Les principes d’Hippocrate

Les 5 principes de la naturopathie, établis par Hippocrate, sont :

  • en premier lieu ne pas nuire (« primum non nocere »)
  • la nature est guérisseuse (« vis medicatrix naturæ »)
  • identifier et traiter la cause (« tolle causam »)
  • détoxifier et purifier l’organisme (« deinde purgare »)
  • la naturopathie enseigne (« docere »)

Il faudra attendre la fin du 19ème siècle pour voir apparaître la naturopathie moderne, d’abord aux Etats-Unis grâce à John Scheel et Benedict Lust puis c’est dans les années 1940 qu’elle arrivera en France. C’est le biologiste Pierre Valentin Marchesseau (1911-1994) qui fera la synthèse des travaux de nombreux hygiénistes (terme utilisé relatif à l’hygiène de vie)  des continents  nord-américain, européen et français.

Ainsi de Natura (la nature) et Pathos (ce que l’on ressent…), la naturopathie  est la grande synthèse des méthodes naturelles de santé. Elle met l’hygiène de vie à la première place.

Les fondements de la Naturopathie

De ces 5 principes découlent les fondements de la Naturopathie. Ces fondements sont les suivants:

Le Vitalisme

Le vitalisme repose sur le postulat que la vie n’est possible que s’il y a une énergie vitale qui l’anime. Cette énergie vitale s’accumule dans le système nerveux et endocrinien (hormonal). Elle pourrait s’apparenter à l’énergie nerveuse et ne doit pas être confondue à l’énergie « calorique » accumulée dans les réserves glucidique et lipidique.

Le niveau d’énergie vitale est donc primordiale au bon fonctionnement du corps (digestion, assimilation des nutriments, excrétion, locomotion, concentration, état psychologique, etc …)

Le naturopathe aura donc pour mission de faire remonter ce niveau d’énergie au plus haut possible.

L’Humorisme (les humeurs)

On comprend l’importance des liquides que sont le sang, la lymphe et les liquides intra et extra-cellulaires, car il baignent la totalité des cellules du corps. Ces liquides ont pour rôle de transporter les nutriments mais également les déchets du métabolisme.

Leur qualité et leur circulation impacte directement le bon fonctionnement cellulaire et donc celui des organes.

Imaginez un peu l’état de vos liquides corporels quand vous êtes … de mauvaise humeur ! 😉 étrange non ?

Le naturopathe aura donc pour objectif de rendre ces liquides les plus sain possible et faire en sorte qu’ils circulent de la meilleur manière.

Le Causalisme

Le causalisme a pour but de s’intéresser non pas aux symptômes, qui ne sont que le résultat d’un déséquilibre de fonctionnement du corps ou une solution d’élimination des déchets accumulés, mais à la cause profonde du trouble.

La disparition d’un symptôme n’est pas nécessairement le signe que le trouble ou le déséquilibre n’existe plus.

Le naturopathe n’aura de cesse que de chercher la cause plutôt que de faire « taire » le symptôme.

L’Holisme

C’est le fait de considérer l’individu comme un TOUT. Le corps est une extraordinaire machine qui fonctionne parfaitement quand les équilibres restent dans une fourchette raisonnable. Nous savons bien que tout est particulièrement lié, que ce soit sur le plan physique, mental mais aussi émotionnel et peut être même spirituel (dans le sens de la spiritualité et non religieux)

l’harmonie de tout ces plans de notre individualité fera l’état de notre bien-être.

Le naturopathe va donc se consacrer à comprendre les interactions qu’il peut y avoir entre tout ces plans afin de prendre en compte la globalité de l’individu.

l’Hygiénisme

C’est l’utilisation des solutions naturelles pour améliorer le bien-être et la vitalité. Cela regroupe donc l’alimentation, la respiration, l’exercice physique, le sommeil, l’état mental et psychologique, etc …

L’hygiène de vie est donc un subtil mélange de tout ces aspects pour former l’équilibre permettant une vie épanouie. C’est la base de toute démarche d’amélioration. Sans hygiène de vie, toutes les techniques « accessoires » ne pourront pas porter leur fruit et verront leur impact grandement diminué voir n’auront aucun effet.

Le naturopathe cherchera donc à établir un programme d’hygiène de vie en cohérence avec les capacités et les envies de son client pour qu’il atteigne ses objectifs.

Avec ces 5 fondements nous comprenons que tout est lié. Sans vitalité et/ou avec des liquides corporels encrassés, pas de fonctionnement du corps harmonieux. Sans chercher la cause profonde en prenant en compte la totalité de l’individu, impossible de résoudre réellement les troubles. Il faut donc une hygiène de vie adéquat pour être épanouie.

La solution c’est vous qui l’avez, elle est en vous !!!

J’espère qu’avec ces deux derniers articles (La Naturopathie, c’est quoi ? et celui-ci) vous aurez assez de clés pour comprendre la Naturopathie et tout les bienfaits qu’elle peut vous apportez.

Et si vous avez malgré tout encore des questions, alors n’hésitez pas, je me ferai un plaisir d’y répondre !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *