J'ai testé pour vous,  Naturopathie,  Recettes & Techniques,  Sport & Naturopathie

Le Sauna – lier l’utile à l’agréable

Ahhhh quel plaisir ! Rien que le mot « Sauna » me met déjà dans un état de détente. Il faut dire que j’en use et en abuse … peut-être. Pratiquement après chaque session d’escalade je profite du sauna !! Alors comment lier l’utile à l’agréable ?

Hormis l’intérêt déjà énorme de relaxation que je n’aurai pas besoin de décrire ici tellement … tellement c’est indescriptible, le sauna est une solution royale d’élimination, souvent utilisée en Naturopathie.

Pourquoi ? Explications !

Rôle de la peau

La peau a de multiples fonctions.

  • C’est premier protecteur et défenseur du corps contre les agressions et chocs extérieurs quel qu’ils soient.
  • Elle permet de réguler la température du corps.
  • Elle a pour rôle de synthétiser la vitamine D.
  • Elle est composée de glandes sudoripares, de glandes sébacées et d’une couche basale, capables à elles trois, de traiter tous les types de déchets du corps.

Un véritable soutien

Les glandes sébacées soutiennent les intestins et le foie car elles excrètent le sébum, composé en particulier de lipides et déchets colloidaux.

Les glandes sudoripares sont un soutient aux reins car elles sont capable d’excréter des acides et des sels qui sont normalement éliminés par les reins.

Pour les sportifs – et particulièrement les grimpeurs (escalade – escalade de bloc), c’est un véritable moyen/accélérateur de la récupération. Il permet d’éliminer les acides lactiques emmagasinés et permet également la détente des tissus musculaires. Mais le sauna a bien d’autres intérêts que j’aborde lors de mes ateliers (Système nerveux, capacité musculaire, système cardiovasculaire, système immunitaire, …)

Pour les non sportifs ou les personnes n’ayant pas la possibilité d’une pratique sportive, c’est une alternative très intéressante pour éliminer les toxines.

La sudation

Pour cette dernière raison mais aussi parce que sa résistance est grande et qu’elle est le plus grand organe du corps, la peau est l’émonctoire (l’organe d’élimination) privilégié du naturopathe. Elle peut être sollicitée par l’exercice physique, le massage, les bains dont le hammam et le sauna.

Ici c’est la sudation qui nous intéresse, car comme le corps produit des acides pour tous ces métabolismes, les acides sont les toxines les plus présentes.

Pour que la sudation soit la plus efficace, il faut pratiquer le sauna dans une cabine sèche et chaude, nous allons voir comment.

Quelques règles !

La température atteint les 90/100° et l’hygrométrie, quant à elle, est contrôlée par une pratique stricte, car on ne peut monter en température si le taux d’humidité est trop élevé, sous risque de créer un effet de cuisson.

La sensation, quand on rentre dans un sauna, ne doit être ni étouffante, ni agressive. Inutile donc de mettre de l’eau à tout va – ce n’est pas une cocotte-minute ! D’ailleurs l’utilisation d’eau est une pratique finlandaise dûe au taux d’humidité extrêmement bas dans la zone nordique. En France nous ne devrions pas utiliser d’eau.

C’est aussi la sudation qui permet au corps de réguler sa chaleur (qui est évaporée dans l’air ambiant) et c’est par ce biais que le corps trouve une voie d’élimination.

Attention si le corps ne sue pas, la thermorégulation ne se fait pas, il y a alors clairement un risque de montée en température qui peut être néfaste pour le système cardiaque, il faut absolument sortir du sauna.

Deux conditions à une bonne détox :

  • une bonne capacité de sudation – qui peut être réactivée si elle est insuffisante par un travail préalable
  • une hygrométrie contrôlée (la plus basse possible).

Une action en 3 temps

L’action du sauna se déroule par une mobilisation, en trois temps, de la masse liquidienne du corps, prioritairement de la masse sanguine :

Détox

Sous l’effet de la chaleur, dans un but de thermorégulation, le corps achemine ses liquides vers sa périphérie et élimine donc les toxines en circulation par la sudation. Ce sont les glandes sudoripares qui se chargent de cette élimination, suppléant ainsi le travail des reins. Les déchets pris en charge sont des sels usés, l’urée, l’acide lactique et les autres acides du corps qui peuvent être à l’origine de pathologies arthritiques.

Revitalisation

La douche froide qui suit le passage dans la cabine permet de refroidir le corps, de renvoyer les liquides vers l’intérieur du corps afin qu’ils se réchauffent et stimule les glandes surrénales comme le ferait une douche écossaise.

Récupération – Repos

Un temps de repos est ensuite préconisé pour normaliser tous les paramètres sanguins, mettre à niveau tous les solutés dans les différents compartiments corporels afin d’acheminer de nouvelles toxines vers la périphérie lors d’un deuxième et troisième passage au sauna. Il est primordial de se sécher avant de retourner en cabine, pour que la sudation fasse à nouveau son travail, entrer mouillé dans un sauna limitera voir éliminera l’effet de sudation. Ce temps de repos est aussi un très bon moyen de recharger le système nerveux.

Le sauna est, de cette façon, un excellent soin de détox et de revitalisation.

Dans un environnement citadin, nous sommes souvent en déficit d’élimination et surtout de lieu de revitalisation. Le sauna peut être un moyen d’y palier surtout lorsque la pratique d’un sport cardio n’est pas possible.

Recommandations

Quelques limites malgré tout, le sauna sera déconseillé :

  • aux personnes présentant des soucis cardiaques (rétrécissement aortique, hypotension, instabilité cardiaque, etc ..),
  • également en cas de grossesse,
  • pour les enfants de moins de 6-7 ans même accompagnés.

De toute évidence il n’est pas conseillé d’aller dans un sauna seul surtout si vous n’êtes pas sûr de votre capacité à supporter une telle chaleur. Il est toujours préférable d’être accompagné.

Je le rappel également, si vous ne suer pas au bout de 5 minutes, il faut sortir.

Pour moi le sauna est le passage obligé après une séance de sport, surtout l’escalade qui produit beaucoup d’acide lactique car cette pratique se fait surtout en filière anaérobie lactique.

En l’hiver c’est une aide précieuse, pour exemple, 5 séances de sauna comme décrit, m’ont permis de décongestionner ma sphère ORL, pendant une période où je subissais de vives sinusites migraineuses.

Je vous l’avais dit, le sauna, c’est idéal … alors à vos serviettes !!! Et profitez-en bien !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *