Naturopathie,  Recettes & Techniques,  Sport & Naturopathie

Régimes Détox – c’est un peu l’intox !!!

On voit partout poindre des régimes dit de « Détox » avec des techniques plus ou moins complexes pour que le corps se détoxifie. Du simple verre de citron pressé miracle aux techniques plus élaborées, il y en a pour tout les goûts.

La plupart du temps, ce qui est proposé parait facile et promet de libérer l’organisme de tout un tas de substances toxiques plus ou moins ciblées, sans parler de perdre du poids, de retrouver sa jeunesse, une silhouette, blablabla …

Faisons un peu le point et surtout essayons de comprendre comment et pourquoi ça fonctionne … ou pas !

La détox – c’est quoi ?

Commençons par définir ce qu’est la détox ou plutôt la détoxification !

C’est l’ensemble de 2 aspects la détoxiNation (pour toxine – déchets métaboliques internes) et la détoxiCation (pour toxique – éléments externes), donc c’est faire sortir les toxines et les toxiques de l’intérieur des cellules vers l’extérieur des cellules.

Où se trouvent ces toxines et toxiques ?

Les toxines et toxiques se trouvent dans le corps à des niveaux différents selon leur niveau de toxicité, du temps depuis lequel elles sont présentes dans l’organisme et selon leurs sources.

On peut dire qu’une partie est libre et en circulation dans les liquides de l’organisme (sang, limphe, liquide interstitiel) donc sera plutôt facile à déloger. Une autre partie sera « incrustée » plus en profondeur dans les tissus (musculaire, adipeux, etc …) donc pourront être délogé mais avec plus de difficulté, d’effort et de temps.

Les toxiques

Ces éléments, particules, substances, molécules, etc … sont introduits dans l’organisme par l’alimentation, la respiration et par la peau. Ce sont des éléments dont le corps ne peut rien faire et pire, qui induisent des troubles ou dysfonctionnements selon le niveau de présence dans le corps.

On en connait bon nombre, pesticides, conservateurs, aditifs alimentaires diverses, résidus médicamenteux, polluants atmosphériques, etc … la liste est assez longues pour donner la nausée.

Les toxines

Elles sont issues du métabolisme normal du corps. Toutes les actions volontaires ou involontaires (respiration, digestion, réflexion, locomotion, etc …) produisent des déchets métaboliques. La plupart du temps ils sont sous forme d’acides (lactique, carbonique, gastrique, phosphorique, etc …). Impossible d’y échapper, vivre c’est créer des acides, et notre corps est fait pour ça.

L’ensemble de ces éléments est normalement traité par le foie et expulsé du corps par différents mécanismes biologiques (expiration, sudation, urines, selles) ou neutralisé par des mécanismes tampons (minéraux, etc …) avant d’être excrété.

OK donc quand on a détoxifié, c’est bon, on est au top ?

Et NON Jamy ! Là est la nuance, si le travail de détox à déloger les toxiques et les toxines des cellules, celles-ci se retrouvent en circulation dans le corps. Il est donc important que tout ceci soit éliminer afin de ne pas « polluer » l’organisme.

Encore faut-il utiliser ces mécanismes naturels de façon suffisante !

S’ils ne sont pas excrétés du corps, l’organisme met alors en place d’autres mécanismes pour empêcher ces éléments de nuire au corps. Il va par exemple intégrer ces substances dans les tissus adipeux car les « graisses » offrent une solution d’isolation pour les produits nocifs. Cette solution permet de soustraire les éléments toxiques le temps que le corps puisse les traiter mais leur stockage ne sera pas sans conséquences.

Les toxines quand à elles s’accumulent dans les muscles (acide lactique) mais peuvent aussi s’accumuler dans les zones moins vascularisées, comme par exemple les tendons, ligaments (aïe, les douleurs apparaissent) … Avec toujours pour objectifs de garder les organes vitaux et le sang les plus clean possibles.

Mais ça ne s’arrête pas toujours là et malheureusement cela peut impacter les parties vitales du corps et engendrer des dysfonctionnement plus ou moins graves.

Alors qu’est ce qu’il faut faire ?

Avant de se lancer dans la détox – il faut s’assurer de notre capacité à éliminer ! Et ce n’est pas toujours le cas !

L’élimination

On l’a compris, c’est le fait d’expulser les déchets et toxiques hors du corps par différentes voies : poumons, reins, intestins et peau.

Les poumons

Ils sont les organes de la respiration et excrètent le CO2 et les acides volatiles, mais ils aident également le foie. La respiration est grandement augmentée par l’exercice physique. En plus d’augmenter la ventilation, donc l’oxygénation et l’évacuation du CO2, il permet également d’expectorer tout le mucus emmagasiné dans les voies respiratoires.

Les reins

Ils sont en charge d’expulser l’urine dans laquelle se trouve la plupart des acides métaboliques. Ils sont également stimulés par l’exercice physique, qui augmente le volume de sang filtré et par conséquent l’expulsion de déchets.

Les intestins

Ils ont pour rôle en particulier d’éliminer les déchets de la digestion. Eux aussi sont stimulés pendant l’exercice physique. Du fait d’un massage des organes digestifs par la sangle abdominale et le diaphragme dont l’amplitude peut aller de 10 à 15cm lors d’une respiration forcée.

La peau

Elle est l’organe le plus grand et est un énorme soutien pour les reins et le foie par la sudation (voir article sur le sauna). Il est clair qu’elle est stimulée par l’exercice physique.

Tout ces organes sont aidé par un système cardio vasculaire tournant à plein régime, dont le cycle de circulation et donc de filtration est augmenté, passant de 5L/min à environ 35L/min pendant la pratique sportive.

Qui fait de l’exercice physique ??? 🙂

Sans parler du fait que ces organes se chargent de l’élimination normale d’une alimentation normale !

J’écrirai plus tard sur l’alimentation « normale » disons plutôt … physiologique !!! Vaste sujet.

Une élimination normale c’est :

  • une respiration issue de phases alternées de sédentarité et de mouvement (marche intensive jusqu’à un léger essoufflement par exemple)
  • une sudation normale (donc pas sous l’effet de produits empêchant de transpirer 🙂 ) également issue d’alternance entre repos et exercice physique. Oui dans « sudation normale » il y a quand même le mot sudation.
  • uriner toutes les 4 heures environ et surtout en quantité et d’une couleur adéquate
  • aller à la selle (au moins) 2 fois par jour 😉

Comment on détox ?

Une détox ne se fait pas sans énergie, car détoxifier un organisme demande beaucoup d’énergie, ni sans élimination, on vient de le voir. Donc une cure détox implique souvent aussi une cure de revitalisation. D’ailleurs l’une ne va pas sans l’autre car la revitalisation engendre de la détox et inversement.

Une détox contraint les organes sollicités à traiter et éliminer une grosse voir une énorme quantité de déchets, il faut donc s’assurer qu’ils sont en capacité de le faire et que la détox ne va pas au contraire les affaiblir par la charge de « travail » supplémentaire.

On ne choisit pas ce qui sera détoxifié, donc les promesses, perte de poids et autres, sont souvent de joli message sans réel résultat à moins de mener une cure de manière encadrée et établie selon votre spécificité. L’organisme est seul « décideur » de ce qu’il va éliminer en priorité et il serait bien présomptueux de croire qu’on pourra décider à sa place, sauf à engendrer quelques effets non désirés et anticipés.

Bref une détox, ça ne s’improvise pas.

Pourquoi une détox ne donne pas de résultats ?

On vient de le voir – détoxifier demande de l’énergie au corps, ça fatigue beaucoup … beaucoup, surtout si elle est menée de manière inconsidérée et sans en évaluer l’ampleur.

Si une tentative de détox faite de manière improvisée ne fonctionne pas – il faut s’intéresser au niveau d’énergie mais aussi des portes de sorties !!!

Il faut aussi garder à l’esprit que si la détox n’a pas fonctionnée, c’est que les déchets n’ont pas été expulsés et donc qu’ils risquent d’avoir été délogés et remises en circulation dans l’organisme !!!

Alors quoi faire ?

Malgré tout il y a des points faciles à mettre en oeuvre :

  • Diminuer les surcharges (alcool, alimentation type junkfood, tabac, café, thé, chocolat, sucres raffinés, aliments industriels, etc …). Parce qu’avant de vouloir vider la baignoire il faut commencer par fermer le robinet – logique !
  • Se remettre à l’exercice physique (courir un peu, marcher tous les jours au moins 30 min, … bref bouger avec pour objectif d’aller jusqu’à un essoufflement léger au minimum). Car comme nous l’avons vu, cela stimule les portes de sorties du corps et entraîne déjà les déchets à l’extérieur.
  • Se revitaliser – retrouver de l’énergie (dormir, se relaxer, trouver une activité plaisir, calme et reposante, etc…). Parce que dès que le corps trouvera assez d’énergie supplémentaire il l’utilisera pour se détoxifier naturellement.

Ces simples principes vous apporteront déjà un niveau de détox bien plus profond et remarquable que la consommation d’un jus de citron qui a lui seul ne … bah ne fera rien de plus que profiter d’un bon jus de citron malgré tout agréable.

Sans parler des solutions détox avec des produits achetés dans le commerce, ou avec des techniques prometteuses, car comme dit plus haut … Stimuler un organe qui ne fait pas son job habituellement est rarement une bonne solution et se paye souvent plus cher par la suite.

Ensuite pour aller plus loin, d’autres solutions existent comme les diet ou monodiet, jeûne intermittant, jeûne hydrique, jeûne sec … mais je conseillerais fortement de consulter au préalable un professionnel pour établir une cure dont les objectifs et les techniques seront adaptés et apporteront les résultats recherchés.

Alors prenez soin de vous ! Et dites moi comment vous avez vécu vos tentatives !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *